Innovation, intelligence économique, intelligence artificielle, quels sont les nouveaux défis pour les entreprises ?

Le développement fulgurant des nouvelles technologies et les défis de la concurrence forcent les entreprises à s’adapter. Elles élaborent de nouvelles stratégies et se réinventent sans cesse pour être à même de conquérir de nouveaux marchés. Pour avoir un poids en France et à l’étranger, les entreprises misent beaucoup sur l’intelligence économique et l’innovation. Ces deux sujets sont des domaines porteurs qui suscitent énormément d’attentes et des réflexions chez les entrepreneurs. L’intelligence économique est une manière d’augmenter la compétitivité. Elle joue un rôle dans toutes les sphères de production et à tous les niveaux de décision. Elle s’intègre dans les défis de la mondialisation. Au cœur de la stratégie, c’est une manière de faire face à la concurrence et d’identifier les nouveaux enjeux.

La veille stratégique permet de cibler et de retenir les informations qui ont du sens pour les entreprises. Les entreprises détectent ainsi les opportunités et les menaces. L’intelligence économique se concentre également sur la sécurité et la prévention des risques. Le manager doit évaluer les menaces auxquelles sa société est exposée et il doit sécuriser ses réseaux et ses processus de production. De nouvelles règles du jeu s’installent comme l’influence et le lobbying. Ce sont des leviers d’actions qu’il faut intégrer dans sa stratégie. Pour chaque acteur, l’angle sera différent. Après une étude approfondie de l’environnement, viennent la création de partenariats, la participation à l’élaboration de normes, … Mises en place par la CCI, les Journées de l’innovation et de l’intelligence sont des opportunités pour les sociétés qui recherchent des réponses mais aussi des moments d’échanges autour de ces thèmes. Lors de ces journées, des ateliers et des conférences ont lieu pour aider les entreprises dans la conquête de nouveaux clients.

Des experts apportent des outils de développement. Ils présentent l’intelligence économique et l’innovation comme des tremplins vers la croissance. C’est une occasion toute trouvée pour aborder des sujets tels que la propriété intellectuelle ou l’innovation en Europe.

 

Parallèlement à leur intérêt pour l’innovation, les entreprises s’intéressent de plus en plus à l’intelligence artificielle pour le BtoB. Si ce phénomène semble nouveau, il est pourtant déjà bien inscrit dans nos réalités depuis un bon bout de temp. En témoigne la quantité de données numériques en circulation et qui ne cesse de croitre. L’intelligence artificielle se nourrit de toute cette connaissance pour pouvoir fonctionner. Par exemple, dans leurs campagnes de promotion, les entreprises utilisent ces données pour mettre au point des logiciels de recommandations. La relation commerciale est donc déjà modifiée.

Les sociétés seront intéressées par les technologies d’analyse prédictive. Un logiciel fait désormais le travail d’une équipe marketing : après une analyse comparative des clients et des comportements d’achats, il suggère de nouveaux angles d’attaque, ainsi qu’un descriptif du client idéal pour l’entreprise. L’intelligence artificielle peut aussi élaborer des scenarios ou des arguments qui plairont aux clients. Les logiciels pour le BtoB sont en train d’évoluer.

Un assistant virtuel est sur le point de débarquer sur le marché. Celui-ci pourra fixer des rendez-vous, donner des informations spécifiques aux clients ou même programmer des emails. Si l’intelligence artificielle (AI) peut parfois faire peur, il est intéressant de voir tous les avantages qu’elle peut apporter à l’entreprise. Comme nous l’avons vu, elle fait gagner un temps précieux en identifiant les prospects.

L’entrepreneur connaitra leur potentiel d’achat et la technique de vente à adopter. Deuxième avantage : la fidélisation. L’intelligence artificielle pense à la place du manager à relancer les clients, avec le message adéquat. Car ce sont aussi des communications intelligentes qui sont proposées.

La société reçoit des conseils pertinents pour son secteur d’activité et ne doit plus s’en soucier. Les clients apprécient la personnification des messages et la relation en sort grandie. En marge des messages, les réunions sont optimisées. Un robot se charge du compte rendu et l’envoie